PIF-PAF : Un nouveau nez ?

Encadrants : 

Occurrences : 

2017

Nombre d'étudiants minimum: 

2

Nombre d'étudiants maximum: 

4

Nombre d'instances : 

1

Des pathologies (ou des préférences esthétiques) peuvent nécessiter la fabrication d'une prothèse du nez. Les images IRM (imagerie par résonance magnétique) fournissent des informations sur l'anatomie d'une personne, de manière non invasive. A partir de ces images, il est possible de construire un modèle 3D du nez, en extrayant la zone correspondante de l'image (segmentation), puis de le visualiser, et de le déformer, par exemple pour le rendre plus symétrique si l'un des côtés est affecté par une pathologie. Disposer d'outils informatiques pour réaliser ces tâches et d'autant plus important que les réaliser manuellement est long et fastidieux, et que les prothèses doivent être refaites régulièrement.

Le but de ce projet est de proposer une méthode de segmentation du nez dans des images 3D IRM, automatique ou semi-automatique, et de visualiser le résultat. En fonction du temps disponible, des outils de déformation simple pourront être mis en place (symétrisation, etc.). Les méthodes développées seront insérées dans une interface graphique permettant à l'utilisateur d'adapter quelques paramètres (seuil sur les niveaux de gris par exemple) et d'effectuer des corrections manuelles.

Langage recommandé : python ou matlab.

Exemple d'une coupe d'une image IRM :

→ Quel modèle 3D ?

ou

?