Suggestions de projets

Système sur puce pour la sécurité : implémentation et attaque

Les récentes attaques subies par les systèmes industriels, médicaux, de la défense, de l'aviation et de communications ont mis en lumière le besoin de sécurité et de protections anti-sabotage au sein des systèmes électroniques. Pour y répondre, Microsemi propose un FPGA doté de différents accélérateurs cryptographiques (AES-256, SHA-256, ECC-384) et d’un générateur de bits aléatoires non déterministes.

Visualisation de graphes de connaissances

Ce projet vise réaliser des visualisations, éventuellement interactives ou animées à partir de graphes de connaissances.

Les graphes de connaissances sont des sortes de bases de données. Elles contiennent un ensemble de ‘faits’ élémentaires qui relient des éléments à d’autres éléments ou à des valeurs (chaîne, entier…). Ces faits constituent des liens entre les éléments et, de ce fait, forment un graphe au sens mathématique. Ce graphe peut être exploré pour faire émerger des informations. Par exemple, le graphe DBPedia contient de nombreuses informations extraites de Wikipedia.

Flot d’instrumentation automatique de systèmes sur puce pour la sécurité

Les attaques par injection de fautes sont un moyen extrêmement puissant pour extraire des secrets d’un système sur puce (SoC), et contourner des protections comme des identifications par mot de passe. Elles consistent à modifier les conditions de fonctionnement (tension d’alimentation, fréquence, température, etc.) du SoC pour modifier son fonctionnement interne. Pour rendre plus efficace les contre-mesures actuelles, il est essentiel de comprendre précisément quelles modifications ont lieu dans le SoC, ce qui passe par une observation la plus complète possible de son processeur.

Trouver l’aiguille dans la botte de foin numérique

Les attaques par injection de fautes sont un moyen extrêmement puissant pour extraire des secrets d’un circuit intégré, et contourner des protections comme des identifications par mot de passe. Elles peuvent être réalisées en illuminant d’un faisceau laser les transistors du circuit qui portent des informations sensibles. La première phase de l’attaque consiste donc à identifier ces quelques transistors parmi les milliers ou millions de transistors que contient le circuit. L’objectif de ce projet sera de développer des outils d’imagerie permettant cela.

Pages