La blockchain pour échanger des données entre des véhicules intelligents coopératifs

Encadrants : 

Occurrences : 

2012, 2018

Nombre d'étudiants minimum: 

3

Nombre d'étudiants maximum: 

4

Nombre d'instances : 

2

Domaines: 

Les véhicules sont devenus de plus en plus communicants et coopératifs avec leur environnement : V2V, capteurs installés sur les routes, panneaux de signalisation, autres usagers de la route, etc.

Ces véhicules coopératifs s’appellent des ITS Coopératifs (C-ITS). Cette nouvelle coopération entre les ITS implique le développement de nouveaux services pour gérer la mobilité.

Pour répondre aux nouveaux défis de sécurité et de protection de la vie privée liés au déploiement de ces véhicules, on s’intéressera dans un premier temps à la question de la sécurisation de communications des ITS et l’amélioration de l’interopérabilité des systèmes de communication. Ces systèmes utilisent des réseaux décentralisés pair à pair (peer to peer) en s’appuyant sur le protocole Geonetworking.

L’objectif est de développer un système autonome qui s’intéresse en particulier à garantir la protection de la vie privée des utilisateurs et la sécurité des communications anonymes entre véhicules et entre le véhicule et l’infrastructure.

Pour atteindre cet objectif, nous allons explorer le fonctionnement de la technologie blockchain.

La blockchain est un registre décentralisé de stockage de transactions et d’échanges d’informations structurées grâce à la cryptographie, sans tiers de confiance. Ce registre distribué est structuré sous forme de blocs à intervalles de temps réguliers, formant une chaîne sécurisée par des fonctions cryptographiques.