ElectroArtIogram

Encadrants : 

Germain Pham, A504-1, Chadi Jabbour, A504-2

Occurrences : 

2019

Nombre d'étudiants minimum: 

4

Nombre d'étudiants maximum: 

7

Nombre d'instances : 

1

L’ElectroArtiogram est une machine à dessiner expérimentale contrôlée par la fréquence cardiaque des utilisateurs. L’ElectroArtiogram collecte les données de fréquence cardiaque d'un groupe de personnes et les traduit en art plus ou moins abstrait. L’effet obtenu est une œuvre d’art collaborative qui permet la visualisation des signes vitaux de chaque individu.

Ce projet s'inspire très largement des œuvres de Pulse Park de RAFAEL LOZANO-HEMMER et de Intel Heart Bot de ARAMIQUE.

Le but du projet est de réaliser un système mécatronique capable de réagir en fonction de la fréquence cardiaque. L’installation est composée d’un système d'acquisition conçu pour exploiter les signaux délivrés par différents capteurs cardiaques. Les signaux ainsi numérisés sont exploités par un programme pour générer un dessin dont le graphisme sera laissé à l’appréciation et à la créativité des participants au projet. L’œuvre d’art s’imprime en temps réel grâce à un système de dessin de type traceur polaire qui sera aussi construit au cours du projet.

Le projet complet nécessite un groupe de 4 à 6 étudiants (idéalement 5) intéressés par l’électronique, la robotique, la programmation et l’art contemporain. Le projet comporte différentes parties qui peuvent être réalisées indépendamment au début :

  • conception/réalisation de la chaîne d’acquisition électronique des signaux cardiaques pour différents capteurs (électrodes patch, diode pour photopléthysmographie)
  • conception/réalisation du logiciel d’acquisition et de génération du dessin artistique et interfaçage avec le traceur polaire
  • réalisation du traceur polaire (impression 3D, assemblages mécatroniques)

L’intégration complète du projet sera une étape cruciale et nécessitera une collaboration totale du groupe.

En fonction des aptitudes et de la synergie du groupe, l’installation pourra être mise en son en exploitant les enregistrements des rythmes cardiaques.